Affiche critique Very Bad Trip

Very Bad Trip

SYNOPSIS

Au réveil d'un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu'il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s'est passé.

CRITIQUE

Pour être honnêtes, nous n’attendions strictement rien de ce Very Bad Trip (encore un titre bien mal choisi en France), et notre présence à la projection presse du film était surtout l’occasion de décompresser tranquillement de notre journée et passer une bonne petite soirée.

Quel ne fut pas notre étonnement alors de découvrir ce qui s’avère sans conteste être une très bonne surprise et sûrement la meilleure comédie de 2009 pour l’instant !

Partant d’un postulat archi éculé (un enterrement de vie de garçon qui tourne mal, déjà exploité au cinéma dans Very Bad Things, d’où le titre français, et dans de nombreuses séries), qui en plus se situant à Vegas, lieu encore plus éculé, The Hangover en V.O. (littéralement « gueule de bois ») va prendre le contre pied de cette situation déjà vue pour nous surprendre un peu plus à chaque scène.

Là où n’importe quelle comédie potache de bas étage aurait tout misé sur ladite soirée pour exposer ses situations comiques, la comédie de Todd Philips fait totalement l’impasse dessus, passant par un fondu nuit/jour du début de la soirée au réveil des 4 protagonistes au petit matin. C’est alors le point de départ de l’histoire, et le début d’une longue série de surprises toutes plus folles et hilarantes les unes que les autres.

Ne sachant absolument plus ce qui leur est arrivé et ayant en plus perdu un des leurs, les amis vont devoir mener une enquête tant bien que mal, cherchant des indices au fur et à mesure qu’ils obtiennent de nouvelles informations, au long d’un scénario bien agencé. Et c’est cet aspect « enquête » qui fait ici tout le charme de l’histoire. Remontant le temps avec les acteurs, nous nous retrouvons aussi impliqués qu’eux dans le film, et d’autant plus sur le cul devant les énormités des situations. Le rythme est effréné, et constamment relancé par un gag ou une réplique hilarante, parfois même assez trash ! (voir les scènes avec le bébé notamment).

Quasi inconnus au bataillon, les acteurs principaux font ici des merveilles et permettent à Very Bad Trip de se ranger directement parmi les films de potes qui deviennent cultes et auxquels on s’attache instantanément. On apprécie surtout le fait que les auteurs aient intelligemment évité le piège du final romantique censé contre balancer l’humour gras vu jusque là, terminant le film sur une excellente idée (on ne vous en dit pas plus), apothéose et conclusion idéale à un délire déjà communicatif, mais qui atteint avec cette séquence pré générique le jubilatoire. Et autant vous le dire tout de suite, ça repousse encore un peu les limites du trash, alors ne partez pas trop vite de la salle !!!

A noter tout de même que nous avons vu le film en V.O. dans une salle bien remplie avec un public hyper réceptif, conditions qui influencent certainement l’appréhension du film. Essayez donc de les reproduire en allant le voir au cinéma à heure de pointe, vous risquez de passer une bonne excellente soirée !

The Hangover est donc une très bonne surprise, une comédie vraiment fun qui assume pour une fois totalement son aspect politiquement incorrect ! Et ça, ça fait plaisir !

Tags: , , , , |

Very Bad Trip
Avis rédigé par Benjamin Urvoy le .
Note : 4 Au réveil d'un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu'il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s'est passé.

Au réveil d'un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu'il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s'est passé.
Il a écrit cette critique...

Benjamin Urvoy

photo de Benjamin Urvoy