Affiche critique Les pirates! Bons à rien, mauvais en tout

Les pirates! Bons à rien, mauvais en tout

SYNOPSIS

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l'Année.
Pour le Capitaine et son drôle d'équipage, c'est le début d'une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu'aux rues embrumées de Londres, va les conduire d'épreuves en rencontres. S'ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates... En avant pour l'aventure !

CRITIQUE

Il est toujours difficile de critiquer un film issu des studios Aardman, tant leurs techniques de travail (assemblage de pièces en matière proche de la pâte à modeler) inspirent le respect. Du fait main, à l’ancienne, nécessitant des heures et des heures de travail minutieux ainsi qu’une grande part de passion de la part de tous les créateurs (imaginez plus de 220 000 objets créés de toutes pièces!) ont été indispensables pour obtenir le résultat final. Tous ces efforts avaient été récompensés par le succès de leurs précédents films : Chicken run et Wallace et Gromit : le mystère du lapin garou.

Difficile de critiquer donc, puisqu’en soi Les pirates est légèrement décevant. En effet, le film promettait une exploration de ce monde fascinant de par son sujet, sa bande annonce ou même ses 10 premières minutes : une présentation des 4 pirates principaux, 4 fortes personnalités bien caractèrisées dont on se dit que l’affrontement va être épique. Sauf que pas du tout! Le film prend alors un virage à 90° et  le récit va se concentrer sur le « perroquet » du héros, que la reine d’Angleterre et un certain Charles Darwin veulent à tout prix se procurer, impliquant quiproquos et courses poursuites dans un Londres magnifiquement reconstitué. Exit donc les abordages sauvages et les duels au sabre entre deux assauts. Il faut donc digérer cette variation pour vraiment apprécier le film et prendre du recul.

Cette concession faite, on prend plaisir à suivre cette aventure enjouée, rythmée et sublimée par la foule de petits détails miniatures parsemés aux quatre coins de l’écran. L’humour est clairement destiné aux plus jeunes, ce qui fait qu’on ne rit jamais vraiment, on sourit tout au plus, ce qui constitue aussi une petite déception. L’animation est parfaite, que ça soit au niveau de l’animation des personnages ou des séquences plus complexes qui ont nécessité l’appui des équipes d’animateurs numériques de chez Sony (Tempête de boulettes géantes).

En clair, Les pirates est un film frais, rythmé et plaisant, qui souffre de plusieurs petits défauts et d’un manque d’approfondissement de son sujet principal (la piraterie!), mais ces défauts sont contre-balancés par une technique unique et formidable.

[nggallery id=256]

Tags: , , , |

Les pirates! Bons à rien, mauvais en tout
Avis rédigé par Benjamin Urvoy le .
Note : 3.5 Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l'Année.
Pour le Capitaine et son drôle d'équipage, c'est le début d'une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu'aux rues embrumées de Londres, va les conduire d'épreuves en rencontres. S'ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates... En avant pour l'aventure !

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l'Année.
Pour le Capitaine et son drôle d'équipage, c'est le début d'une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu'aux rues embrumées de Londres, va les conduire d'épreuves en rencontres. S'ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates... En avant pour l'aventure !
Il a écrit cette critique...

Benjamin Urvoy

photo de Benjamin Urvoy