Affiche critique Votre majesté / Your Highness

Votre majesté / Your Highness

SYNOPSIS

Un prince arrogant et paresseux doit effectuer une quête pour sauver son royaume...

CRITIQUE

Votre majesté (Your Highness) fait partie des grands fours de l’année n’ayant pas réussi à rembourser le budget de production du film malgré une sortie convenable dans le monde (prévu en septembre en France). Serait-ce le calendrier qui aurait fini par rendre Natalie Portman trop présente au cinéma ? Peut-être. Toujours est-il que malgré des trailers relativement bien faits (drôles et épiques) et le buzz autour du string retouché de l’actrice Oscarisée, il n’a pas su convaincre les spectateurs, moi le premier.

Je n’avais pas apprécié non plus Délire Express du même réalisateur, David Gordon Green, l’humour stone et vulgaire me laissant de marbre. Ici, c’est finalement un peu pareil mais transporté à l’époque moyenâgeuse.

Il est ici question d’une quête durant laquelle le beau prince interprété par Franco cherche à sauver sa dulcinée (Zooey Deschanel) d’un magicien fourbe et vilain. Ce périple est ainsi l’occasion d’emmener son tâcheron de frère, gros, moche et con pour essayer de le faire devenir un chevalier, un vrai (ce qui parait compliqué vu le type). Le cadre est posé, les deux princes vont donc se retrouver confronter à de multiples situations, plus ou moins drôles, plus ou moins épiques, faire des rencontres fortuites (Natalie Portman, guerrière rejoignant leur cause) et bien entendu se marrer entre eux plus que le spectateur.

Car le souci est bien là, à chaque fois que je regarde ce genre de films, j’espère secrètement qu’ils oublieront les blagues vaseuses pipi caca qui rendaient infect les précédents. Mais finalement, cela doit plaire car elles ne disparaissent pas et au contraire se multiplie. On a donc le droit de voir les principes masturber un vieux sages aux allures d’alien issu de Star Wars, d’entre Natalie parlé de son entrejambe humide, de voir péter le perso principal, découvrir le sexe du minotaure etc…. Bref, la panoplie de gags baufs et régressifs que je déteste au plus haut point.

Mais curieusement, malgré ces points très noirs, Votre majesté arrive à nous surprendre positivement de temps à autre par le choix assumé de partir en vrille totale lors de plusieurs séquences. Le n’importe quoi à outrance se révèle à de rares occasions salvateur, ce film en fait partie. Ceci étant, on a quand même le désagréable sentiment que l’équipe s’amuse plus que le spectateur, laissé de côté. On en ressort désolé, vaguement satisfait d’avoir vu Natalie Portman en string mais passé les 15 minutes post-génériques, Votre majesté laissera un vide abyssal dans votre esprit (ce qui est peut-être le mieux finalement vu la qualité générale).

Le seul point sauvant le film de la débandade intégrale est sans nul doute son casting, notamment James Franco et Natalie Portman qui, même mal dirigés arrivent à maintenir l’ensemble à peu près à l’eau. Danny McBride, triste personnage principal annihile tous les efforts de ses collègues et enfonce dès qu’il peut Votre Majesté dans les abimes de la vulgarité tandis que Zooey, se voit totalement absente du récit.

Vous l’aurez compris, c’est relativement naze et à moins d’être fan de pets et autres blagues douteuses, il y a fort à parier que vous vous ennuierez profondément. Dommage…

Your Highness – Trailer Red Band #2 [VO|HQ] par Lyricis

[nggallery id=8]

Tags: , , , , , |

Votre majesté / Your Highness
Avis rédigé par Mathieu Crucq le .
Note : 2 Un prince arrogant et paresseux doit effectuer une quête pour sauver son royaume...
Un prince arrogant et paresseux doit effectuer une quête pour sauver son royaume...
Il a écrit cette critique...

Mathieu Crucq

photo de Mathieu Crucq

Co-créateur et rédacteur en chef de Cineshow.fr depuis 2006. Le blog est une manière de faire "autre chose" puisque c'est au sein de Brainsonic que je passe le plus clair de mon temps. Consomme des films en quantité semi-industrielle, a un penchant très fort pour Star Wars (on ne se refait pas)...