[Test Blu ray] Sleepy hollow

sleepy-hollow

En revoyant Sleepy hollow aujourd’hui, on se rend encore plus compte que Tim Burton est tombé bien bas, tant ses films actuels sont à mille lieux de ses plus grandes réussites, dont cette légende du cavalier sans tête fait partie. Film sombre, violent et graphiquement sublime, il porte la marque de Burton, une patte si caractéristique qui le distingue du tout venant hollywoodien, mais qu’il a perdu désormais, recréant une parodie de son propre style, avec un humour potache insupportable (Dark Shadows) ou un style visuel moche (Alice). Ici, tout fonctionne, les décors nous plongent dans un sinistre village anglais digne des meilleurs contes macabres, la mise en scène de Burton (chose qu’il néglige régulièrement désormais) s’applique à iconiser ses personnages, et Johnny Depp est parfait dans un rôle qu’il ressort désormais à chaque fois, celui de l’anti-héros trouillard et effeminé.

 

D’ailleurs l’intégralité du casting est géniale, avec des « tronches » comme Michael Gambon, Michael Gough, Christopher Lee ou Christopher Walken. La musique de Danny Elfman sublime les images avec des envolées d’orgue qui filent des frissons. Sleepy hollow, c’est tout simplement le dernier des meilleurs Burton, il ne s’en remettra pas puisqu’il n’a jamais fait mieux depuis.

Image

Typiquement le blu ray sujet à polémique. En effet, la photographie du film est très granuleuse, grain qui ressort encore plus en HD. Il faut donc un temps d’adaptation pour s’habituer à une image qui ressemble à un vieux grimoire abimé, et dans cette optique l’encodage est assez satisfaisant, avec des teintes monochromes de toute beauté. Le problème, c’est que certaines scènes comportent, elles, un grain tout sauf naturel (le plan avec la cariole près du lac, l’arrivée d’Ichabod au manoir des Van Tassel), qui est alors très disgracieux et se confond avec le grain intentionnel. De quoi avoir une (fausse) mauvaise impression globale!

 

 

Son

LE gros point nopir du blu ray : une piste vf 2.0! Difficile à croire sur un support récent et supposé de haute qualité mais c’est pourtant vrai, et même si cette piste stéréo est correcte ça reste assez inadmissible. optez donc pour la puissante V.O.

Bonus

Le vide intersidéral! Ca va Studio canal, pas trop fatigués?

conclusion

Général

Image

Son

Bonus

Consulter la fiche sur:

Acheter le film sur: