[Test Blu ray] Le grand restaurant

extrait_le-grand-restaurant_2

Le grand restaurant est un film assez spécial dans la filmographie de Louis de Funès dans la mesure où il est complètement bipolaire, composé de deux parties distinctes et malheureusement inégales.

Le premier acte est une merveille de comédie en huis clos dans le restaurant du fameux Septime, où De Funès est entouré de toute sa clique favorite (de Maurice Rich à Grosso et Modo) et on voit qu’il s’y sent bien. La complicité est évidente entre les acteurs et Septime en patron irrascible et intraitable avec ses employés indisciplinés. Les scènes cultes s’enchaînent, comme celle avec l’excellent Pierre Tornade, le cours de service et l’une des meilleures scènes jamais tournées par De funès : la recette à la Septime où l’acteur se transforme peu à peu en führer par un simple jeu d’ombres et de performance vocale!

C’est pile au milieu du film que le rythme retombe, au moment où l’intrigue se lance, paradoxalement, le film se transformant en enquête molassonne. Septime ne la ramène plus et se fait trimballer par Bernard Blier, et même si le face à face entre ces deux monuments reste savoureux, on reste sur notre faim. La deuxième partie se contente donc d’aligner des séquences de comédie pépère et plus anecdotique.

Le grand restaurant est donc pendant 45 minutes une comédie brillante, gâchée par un épilogue beaucoup plus classique, ce qui l’empêche d’être aussi cultes que La grande vadrouille ou Le corniaud.

Image

Copie propre? Oui. Master neuf? Non. Visiblement l’encodage HD de l’image a été fait sur le master de l’ancien dvd Gaumont qui n’était pas exempt de tout reproche. On à donc une copie assez belle mais pas éclatante, presque fade par moments, celle ci n’étant pas forcément aidée par une photographie très mrquée années 60 qui a un peu vieilli. Mais globalement on n’a pas a se plaindre et le visionnage est agréable.

Son

Mono clair, peut s’avérer criard lors de séquences mouvementées, mais le confort sonore est là.

Bonus

Déception, Gaumont n’a pas profité de cette réédition pour ajouter des bonus dont la galette est désespérément vide. Pourtant on salive d’avance sur des images de tournage réunissant cette bande d’allumés! C’est vraiment dommage…

Un point pour les jolis menus sobres.

conclusion

Général

Image

Son

Bonus

Consulter la fiche sur:

Acheter le film sur: