Le Dr Ulrich Nowak, directeur du Goethe Institut Philippines, avait au moins prévu cela. En effet, chaque place de la salle avait été occupée lors d’une projection de film à l’occasion de l’ouverture de la troisième semaine du film allemand organisée par cet institut. La sélection pourrait prouver à beaucoup que les Allemands peuvent faire du cinéma.

Les 10 longs métrages choisis présentent un large éventail de sujets. Les films sont faits pour touts les âges. Les sujets traités étaient vraiment variés. On a ainsi pu y découvrir des films d’amour, d’action, de famille, d’amitié, d’histoire et d’autres thèmes.

Ci-dessous une vidéo parlant du cinéma allemand :

Une projection assez surprenante

La soirée d’ouverture a montré une très sombre Moritz Bleibtreu. L’acteur allemand est connu dans le monde entier pour son travail sur « Run Lola Run » en 1998. Il est également présent dans « Knockin on Heaven’s Door » en 1997 et « Seul Dieu peut me juger » en 2017.

Dans son dernier film, il joue un petit gangster qui vient de sortir de prison et qui commence à prendre soin de son père atteint de démence. D’une ou d’une autre, il est à nouveau entraîné dans un marais criminel. Il retrouve son frère, Rafael, et son complice dans le crime, Latif, pour un dernier vol. Le film le plus titré serait cependant probablement « In the Fade » sorti en 2017.

L’Allemagne fait de belles productions

Les films allemands sont en train de connaître un succès fulgurant dans le monde. D’ailleurs, « In the Fade » en est un exemple concret. Ce film raconte l’histoire de Katja qui vit à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne. Elle se trouve dans une situation très difficile après la mort de son mari et leur fils.

D’autres productions seront à l’honneur lors de ce festival qui s’étend sur plusieurs semaines. Tous les films sélectionnés ne donnent pas une image sombre de la société allemande. Les passionnés de film de romance et les enfants en auront aussi pour leur argent.