Le film  » Youth », signé Paolo Sorrentino, a tenu ses promesses lors de son démarrage le 9 septembre 2015. Quelques 1443 personnes se sont donné rendez-vous dans les salles de cinéma parisiennes pour marquer la sortie sur grand écran de cette comédie dramatique. Il faut dire que ce long métrage d’1h58mn n’est pas passé inaperçu lors de sa présentation au 68ème festival de Cannes. Avec en tête d’affiche la sculpturale Rachel Weisz dans le rôle de Lena Ballinger, Michael Caine (Fred Ballinger), Harvey Keittel (Mick Boyle) et l’immuable Jane Fonda, le film du réalisateur italien s’est offert huit nominations au cours du festival.

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de voir ce chef d’œuvre, la scène se déroule dans un pittoresque village de Davos, au pied des plus beaux sommets des Alpes suisses. Pendant leurs vacances transalpines, Mick Boyle et Fred Ballinger, deux « jeunes » octogénaires, s’évertuent à démontrer que malgré leurs tempes grisonnantes et leurs problèmes de prostate, ils n’ont rien perdu de leur talent de tombeur. Pour l’occasion, Harvey Keittel devient Mick Boyle, un cinéaste américain qui est sur le point de réaliser son plus beau film. Michael Caine, quant à lui, décide de s’adonner à sa première passion et se retrouve à la tête d’un orchestre… de vaches laitières.

Parfaitement conscients qu’ils ne sont plus dans la fleur de l’âge et que le temps leur est compté, les deux compères s’autorisent toutes les folies dans ce prestigieux hôtel transalpin. C’est avec un plaisir non feint qu’ils se rincent l’œil en contemplant les courbes des masseuses et des jeunes naïades qui sortent de la piscine du spa de l’établissement. Bref, c’est avec un regard nouveau et une touche de cynisme et d’humour que les deux hommes admirent la « jeunesse ».